Bienvenus sur le site du Club Félin du Bengal !

Les Membres de son Comité sont:

commitee members:

 

 

Odile Caillard: Présidente.

Martine Caillard: Juge TICA, Co-Rédactrice de Bengal Info, trésorière.

Steven Corneille: Juge TICA, vice président, chatterie "Moulin Rouge".

Brigitte Bertelon : Juge TICA, Conseil Juridique, Co-rédactrice de Bengal Info.

Marie-Eve Rousseau: Secrétaire générale, webmaster du site, chatterie "Bali-Bengal".

Ingrid Quiniot: Secrétaire adjointe, chatterie "Rêve d'archange".

 

Présentation des Membres du comité:

PRESIDENTE
Odile Caillard-Arnoux

Importatrice de la race en France
Fondatrice du Cercle félin du Bengal
Chatterie : du Petit Poucet
Autre race : Persan
Contact : Tel 02.48.21.02.04

VICE PRESIDENT
Steven Corneille

Juge Tica Allbreed
Juge de l’année (Tica) 2016-2017
Membre du” bengal Breed Committee” (TICA)
Représentant du CF du Bengal auprès du Loof
Chatterie : << Moulin Rouge >>
Contact : StevenCorneille@aol.com

SECRETAIRE GENERALE
Marie-Eve Rousseau

Webmaster du site : cercle-felin-du-bengal.com
Gestionnaire de la page facebook : cercle félin du bengal (public)
Chatterie : « Bali-Bengal »
Contact : bali-bengal.com@orange.fr

SECRETAIRE ADJOINTE
Ingrid Quiniot


Représentante du CF du Bengal auprès du Loof
Gestionnaire de la page facebook : CFBengal (groupe fermé)
Chatterie « Rêve d’Archange »
Contact : revedarchange@gmail.com

TRESORIERE
Martine Caillard

Juge LOOF toutes races, juge examinateur Loof
Juge TICA Allbreed, School and ring Instructor
Représentant du CF du Centre auprès du Loof
Rédactrice de “Bengal News”
Chatterie : << Des Ducs de Berry >>
Contact : mc.cfc@wanadoo.fr

CONSEIL JURIDIQUE
Brigitte Berthelon

Juge TICA Allbreed,
Juge LOOF toutes races
Contact : contacter le club

VOUS POUVEZ NOUS TROUVER SUR NOTRE PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/MarieEveMartineSteven/?fref=ts

Bonne visite !!

 

Le Chat Bengal:

Un léopard de poche....

 

Prionailurus Bengalensis Bengalensis

Photo: Marie Chaudeau, félis nés chez:Jungle's Kingdom Bengal Cat, Mme Schurmann.

 

L’ancêtre du bengal, le Prionailurus Bengalensis Bengalensis, est un petit félin sauvage d’Asie, présent du Népal à la Sibérie en passant par l’Indochine et la Chine.
De ce lointain ancêtre sauvage, le chat du Bengal n’a conservé que l’apparence.


Le bengal est un chat affectueux, chaleureux et très attachant. Proche de l’homme dont il recherche la compagnie, il demeure toute sa vie très attaché à son maître. Il est fait pour la vie de famille. C’est au milieu d’elle que le bengal trouve sa vraie nature : celle d’un chat affectueux avide de tendresse.
C’est un chat bien équilibré et sociable. Il est intelligent, s’intéresse à tout et discute beaucoup.

Comme tous les chats à poils courts, le bengal est un chat assez vif et dynamique. Une musculature importante ; une souplesse et une détente exceptionnelle font de lui un redoutable chasseur.
Le Bengal fait partie des races récentes. Il est le résultat des caprices de l’homme qui a toujours rêvé de caresser les fauves.

Historique de la race:

C’est en 1963 qu’une américaine Jean Mill, réalisa la première hybridation entre un:
prionailurus bengalensis ( petit léopard d’Asie à la splendide fourrure et dont la taille est compatible avec celle d’un chat) et une femelle American short hair. Lors de sa première hybridation, J. Mill utilisa un animal provenant des Indes. Il existe en effet plusieurs sous espèces qui diffèrent quelque peu par la taille, la robe, la couleur et la texture du poil.


Le chat du bengal était né, un long travail de sélection allait alors commencer. Il fallait à la fois conserver le « look » sauvage du Felis Bengalensis, qui doit évidemment être important et le caractère doux et équilibré du chat domestique.

Ce n’est qu’en 1985 que Jean Mill, ayant pleinement réussi son pari, présenta ses bengals en exposition. Le succès fut immédiat.

Peu après la race fut officiellement reconnue par The International Cat Association et admise à concourir en championnat.

C’est en 1989 que le premier bengal américain fut importé en France. Il s’agissait d’une femelle brown spotted tabby Millwood Lady Benjï, élevée en Californie par Jean Mill et importée par Odile Caillard-Arnoux.

Echoo Wood Woody Wood puis Hunderdonhall Blizzard et Goothala Iakapa allaient ensuite gagner la France pour y faire souche.
En 1993 naissait la première portée française ( Hunterdonhall Blizard X Echo Wood Woody Wood) ; Iaka (a) et Indirha (b) du Petit Poucet) allaient jeter les bases d’une partie de l’élevage français.

En 1994 Jungle (1), Jade(2), Jasmin (3) (qui a retrouvé la terre américaine de ses ancêtres) et Jonquille (4) ( Hunterdonhall Blizzard X Goothala Iakapa) marquèrent véritablement le début de l’élevage du bengal en France.
Cette même année Iaka du Petit Poucet était sacrée par la TICA meilleur bengal d’Europe, et figurait dans le classement des meilleurs chats de l’année.

1989

Millwood Lady Benjï of Petit Poucet

1ere bengal importée en France en 1989
Elv: Jean Mill (USA)
Pr : Odile CAILLARD-ARNOUX

Grand Championne d'Europe
Quadruple Grande Championne TICA

1995

Jasmin (dit JAZZ) du Petit Poucet

L'un des premiers mâles
issu de l'élevage Français.

Actuellement aux Etats Unis (Bangle Bengal).

Millwood Lady Benjï of Petit Poucet

1ere bengal importée en France en 1989, par Martine Caillard, présidente de notre club. 20 ans déjà....

En France les pionniers du Bengal furent :


Odile CAILLARD-ARNOUX (du Petit Poucet )
Guy GRINGET
Philippe PENNETIER ( du Temple d’Hippocrate)
Patrik THEVENOT ( Sun Savana )
Georges VALLEZ ( du Rio d’Erclin)

 

Jeune Prionailurus

Photo et copyright Marie Chaudeau

 

Standard:

Dernière mise à jour du standard au LOOF: (février 2014)

http://www.loof.asso.fr/download/standards/std_ben-2014.pdf

 

 

Depuis, d’autres éleveurs sont venus rejoindre le groupe des passionnés de bengal et la race est maintenant bien implantée en France . Les éleveurs ayant présidé à la mise au point de la race avaient probablement l’intention de mettre l’accent sur le Brown spotted tabby. Cependant, le bengal existe maintenant en différents patrons et couleurs.
Le bengal existe en deux patrons le Spotted Tabby qui ressemble vraiment à ses ancêtres sauvages et le Marbled.

Chez le spotted, les rosettes (taches) sont disposées au hasard ou alignées horizontalement. Elles doivent être larges, nettes et bien distinctes les unes des autres. Elles sont présentes sur tout le corps y compris sous le ventre qui doit être également taché.
Le marbled est la version sauvage du tabby classique. Il présente de larges ailes de papillon au niveau des épaules et de grandes marques en forme de coquille d’huître sur les flancs. Les motifs disposés au hasard doivent donner l’effet du marbre.
Le bengal peut exister en différentes couleurs. Certaines d’entre-elles sont reconnues en championnat, d’autres ne peuvent concourir qu’en nouvelles races et couleurs. Enfin certaines couleurs ne sont pas reconnues du tout.
Les quatre couleurs reconnues en championnat ( jugement traditionnel) sont le brown, le bleu le snow et le silver.
Quelle que soit la couleur considèrée, toutes les nuances sont admises, aussi bien pour la couleur de base que pour la couleur des marques tabby. Le contraste entre la couleur de base et celle des marques doit être importante.
La robe est courte et épaisse, de texture fine et douce. Le poil doit être brillant. Certains sujets présentent un tipping doré, le glitter, (très recherché) qui donne l’impression que la fourrure est saupoudrée d’or. Ce tipping est particulièrement visible au soleil.
La robe des chatons peut être légèrement plus longue.

La tête légèrement plus longue que large présente des contours arrondis et paraît relativement petite par rapport au corps.
Le nez est large et légèrement bombé, le museau large et puissant. Les mâchoires doivent être puissantes et les pâtons des moustaches bien développés.
Les oreilles, de taille petite à moyenne, légèrement arrondies à leur extrémité, sont généralement pointées vers l’avant.
Les yeux ovales et larges, sont placés légèrement en biais vers la base de l’oreille. Leurs couleurs varient en fonction de celle de la robe.
Le corps est puissant et robuste. L’ossature et la musculature doivent être bien développées surtout chez le mâle.
Les pattes postérieures sont légèrement plus hautes que les pattes antérieures.
La queue est épaisse et présente un bout arrondi.

Le bengal est une race maintenant bien établie. Aucun croisement avec une autre race n’est autorisé.
De même seuls les sujets de quatrième génération (minimum) peuvent accéder au championnat.

 

Le bengal est un chat à croissance longue et lente.
Grand, puissant et musclé, il lui faut du temps pour arriver à maturité et être en pleine possession de sa beauté.
Les femelles évoluent très lentement et n’atteignent leur plein épanouissement que bien après l’âge d’un an et en général après avoir eu une portée.
Les mâles quant à eux sont un peu plus précoces.
Quoi qu’il en soit, il faut souvent attendre deux ans pour que le bengal ait vraiment l’apparence d’un petit fauve.

Comme pour la plupart des chats à poils courts, son entretien ne pose aucun problème particulier et se révèle des plus simples.
Son toilettage est pratiquement inexistant et les soins à apporter à un bengal sont ceux qui relèvent de l’hygiène la plus élémentaire.

Son alimentation est la même que celle des autres chats et doit bien entendu être de qualité.

Les vaccins et les tests sont absolument identiques.

De son ancêtre sauvage, le chat du bengal a gardé un goût prononcé pour l’eau, sans aller comme lui se baigner de lui-même, il aime passionnément jouer avec l’eau.

Même s’il parle beaucoup à son maître ou à ses chatons, le Bengal n’est pas aussi « vocal » que certaines autres races de chat. Cependant cette tendance s’inverse nettement en période d’accouplement où son miaulement rappelle alors vaguement celui d’un fauve.

Textes de Martine Caillard.

 

Bengal à rosettes fermées

 

© Copyright et Webmaster: Marie-Eve Rousseau. Tous droits reservés. Reproduction interdite.